émotions, bienveillance

Les 7 émotions universelles

Les 7 émotions universelles sont les suivantes: joie, tristesse, colère, dégoût, peur, surprise et mépris. Elles ont été identifiées par Paul Eckman sur l’intuition de Charles Darwin exprimée un siècle plus tôt.

Elles sont qualifiées d’universelles car que l’on comprenne ou non la langue d’une personne, on saura instinctivement reconnaître l’émotion qu’elle transmet. Cela vient de notre cerveau reptilien qui nous sert à nous défendre.

Il y a dans cette liste, cinq émotions négatives, ce qui montre ici l’importance qu’accorde notre cerveau au  négatif sur le positif. Seule la joie est universelle. En effet, si vous entendez 9 compliments et une chose négative, le cerveau est fait de telle façon que vous retiendrez uniquement le négatif. Le positif sera noyé, malgré les 9 compliments.

Les émotions négatives ont tendance à nous polluer la vie, même si nous ne nous en rendons pas compte ou si nous ne voulons pas l’admettre parfois. En effet, nous trouvons normal de nous plaindre auprès des autres de nos tracas. Mais pensons nous à ce que nous transmettons à ce moment, au mal que nous nous faisons, non. Pourtant en propageant les mauvaises émotions, nous perpétuons le négatif au lieu de nous en soustraire.

Il est normal de ressentir des émotions et les exprimer est très sain aussi au moment où nous les ressentons. Cependant rappeler à notre souvenir du négatif, n’engendre que du négatif.

C’est pourquoi il est primordial de se concentrer sur la joie dès que l’on peut à tout moment de la journée, la joie nous rend heureux. Et même si vous n’êtes pas heureux, faites comme si, votre cerveau ne sait pas faire la différence !

Ressentez et exprimez vos émotions mais n’oubliez pas que ce ne sont que des émotions, ce ne sont pas vous.

bienveillance

Le bonheur est entre vos mains

 » Tout ce qui n’a pas pour but de faire le bien d’autrui ne vaut pas la peine d’être entrepris » Dzigar Kongtrül Rinpoché

Cette citation tirée du livre Le bonheur est entre vos mains du célèbre moine Dzigar Kongtrül Rinpoché m’a fait beaucoup réfléchir sur la valeur de nos actions.

Lorsque nous entreprenons quelque chose, nous pensons souvent au bénéfice que nous allons en retirer personnellement mais nous pensons rarement à l’impact que cela va avoir sur nos proches, notre entourage et aussi sur le monde. Chaque petite action si insignifiante que vous la trouviez à toujours un impact si minime fut il.

Vous qui lisez ces mots à cet instant êtes venus jusqu’ici pour vous améliorez et si je vous y aidé ne serait ce qu’un tout petit peu par mes articles cela aura rempli ma mission.

Dans ce magnifique livre d’initiation au bouddhisme, le moine nous offre la possibilité de rencontrer notre esprit et notre mode de fonctionnement.

Il nous met face à notre ego, cette illusion qui ne nous veut pas que du bien. Il nous permet de faire la différence entre notre ego et notre esprit et de nous rendre compte que nous ne sommes pas notre ego, ni même notre esprit, nous sommes bien plus que cela.

Il nous invite à pratiquer l’observation de l’esprit, seul moyen de s’en libérer, pour nous permettre enfin de trouver notre place dans le monde. Notre rôle est d’aider les autres, tout en nous aidant nous-même.

Vous trouverez de plus amples informations sur la fondation qu’il a crée mangalashributi et je vous invite à regarder cette vidéo sur l’instant présent.

Je terminerais cet article par une autre citation de ce livre magnifique : « Puisse la paix, fruit de l’intelligence et de la compassion, régner à travers le monde. »

 

bienveillance

Petits instants de bonheur

Qu’est ce que le bonheur ?

Le dictionnaire désigne cet état comme celui d’un état de pleine satisfaction. C’est vrai que lorsque le bonheur nous envahit, nous nous sentons bien et nous ressentons la paix en nous pendant quelques instants.

Cependant cet état, comme tout état est éphémère et il ne dure pas. Nous passons alors notre vie à la recherche perpétuelle de ce bonheur alors que souvent il est juste devant nous. Sachez reconnaître ces petits instants de bonheur dans votre vie : un ciel bleu, un sourire ou un rire d’enfant, un bon café. Quel que soit la source de ce bonheur, à ce moment là, reconnaissez juste qu’il existe. Dites vous pendant ces quelques secondes magiques : c’est ça le bonheur.

Si vous faites souvent cet exercice, vous allez vous rendre compte que le bonheur est partout tout autour de vous. Dans ces petits riens qui vous donnent le sourire, dans les bonnes nouvelles qui arrivent. Entraîner vous à les reconnaître et à les savourer à chaque fois. Ainsi vous entrerez dans un monde de bonheur, qui ne fera que grandir autour de vous.

On ne voit de la vie que ce que l’on pense y trouver, si vous pensez au bonheur, vous le trouverez, il sera là, présent à tout instant.

bienveillance, pleine conscience

J’ai testé : respecter les 4 accords toltèques pendant 30 jours

Tout d’abord, je tiens à vous rappeler les 4 accords toltèques si vous n’avez pas lu l’article correspondant :

  • que ta parole soit impeccable
  • ne prend rien personnellement
  • ne fais pas de suppositions
  • fais toujours de ton mieux

Alors petit bilan de ces 30 jours de tests intensifs, pour le 1er accord que ta parole soit impeccable, cela a été très difficile ! Et oui, en permanence nous donnons notre avis sur tout et sur rien. Pendant ce petit mois j’ai passé beaucoup de temps à écouter les autres et très peu à parler au final. On apprend finalement beaucoup de choses sur les autres en les laissant parler et aussi sur soi-même. Il n’est pas aisé d’être vraiment à l’écoute, c’est un travail qui se pratique mais cela vaut vraiment la peine.

Ensuite, ne prends rien personnellement n’est pas évident non plus. Chaque fois qu’une personne vous dit quelque chose en bien et surtout en mal, on a tendance à se dire mince j’ai encore fait une bêtise. Alors qu’en fait c’est juste son opinion et pas la notre. A chaque fois que j’ai écouté quelqu’un je me répétais c’est son opinion, juste la sienne, tu n’es pas visée personnellement et au bout de 10 jours on sent un énorme soulagement. Pourquoi ? parce qu’on se rend enfin compte que l’opinion des autres a moins de prise sur nous.

Ne fais pas de suppositions est d’une façon plus aisée et d’une autre un peu déroutante. En effet si vous êtes de nature timide allez demander à quelqu’un pourquoi il fait ceci ou cela peut paraître un grand pas. Mais le plus incroyable dans tout ça c’est que quand j’ai demandé les personnes m’ont répondue et ont été très franches et contente de mon intérêt la plupart du temps.

Enfin, faites toujours de votre mieux a été la partie la plus aisée pour moi. Pourquoi ? parce qu’il y a des années que j’ai compris qu’il fallait que je prenne soin de moi et que je ne pouvais pas faire les choses parfaitement chaque fois. Au lieu de perdre un temps fou à faire les choses parfaitement même quand je suis fatiguée, je les fais comme je peux et c’est tout. Si les personnes ne sont pas satisfaites, elles me le disent et je m’améliore, sinon elles se contentent souvent de ce que je peux leur offrir à ce moment là.

Voilà, c’était une expérience très enrichissante, a essayer de mettre en pratique tout au long de l’année, du mieux que l’on peut.

bienveillance, pleine conscience

Les Quatre Accords Toltèques

La voie de la liberté personnelle

« A chaque fois que vous le lisez, ce n’est pas le livre qui a changé, mais vous. » Don Miguel Ruiz.

Voici ce qu’il est écrit sur ce livre et j’en avais beaucoup entendu parler avant et cela m’a donné encore plus envie de le lire. Et je l’ai lu 3 fois.

Les Quatre Accords Toltèques sont troublants par leur simplicité. Cependant si vous décidez de les suivre ils vous rendront réellement plus libre.

D’après les Toltèques nous sommes perdus dans le rêve de la planète qui n’est pas le nôtre mais celui de la société dans laquelle on vit. Nous avons été domestiqués comme des animaux et la seule façon de redevenir libre est de rompre tous les accords que nous avons subis précédemment.

Le premier Accord est le plus difficile mais aussi le plus important : Que votre parole soit impeccable. Ne parlez pas pour dire des médisances ou des choses fausses, parler que pour dire la vérité ou sinon abstenez vous de parler. La parole est un acte sacré qui peut faire du mal autour de nous comme du bien. Efforçons nous de faire le bien en paroles autour de nous.

Le deuxième Accord est le suivant : Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle. Plus facile à écrire qu’à réaliser, en effet si votre collègue vous engueule vous allez croire que c’est votre faute. Or là est la difficulté, il vous engueule mais c’est sa réaction et pas la votre. C’est son problème et pas le votre. Vous êtes responsables de vos propres actes pas de ceux des autres et c’est déjà bien suffisant.

Le troisième Accord est : Ne faites pas de suppositions. Votre conjoint vous a à peine adressez la parole aujourd’hui, vous commencez à croire qu’il y a un problème, vous vous faites mille films dans votre tête. STOP ! Demandez lui simplement comment il va et peut être vous rendrez vous compte qu’il a un problème au boulot et que ça n’a rien à voir avec vous. Au lieu de supposer, demander, votre esprit sera plus en paix.

Le quatrième Accord : Faîtes toujours de votre mieux. En effet, pour nous juger, il n’y a pas de pire juge que soi-même. On se dit qu’on aurait pu faire mieux,on se fait des reproches encore et encore. Alors que si on fait de notre mieux à chaque fois, quelque soit notre état de santé, il n’y a rien à reprocher et la paix nous envahit.

Voilà un bref résumé de ce livre, Les Quatre Accords Toltèques de Don Miguel Ruiz.

bienveillance

La confiance

Qu’est ce que la confiance ?

C’est le sentiment de sécurité d’une personne qui se fie à elle-même. C’est l’espérance ferme d’une personne qui se fie à quelqu’un ou à quelque chose.

Que serions nous sans confiance ? Tout petit, nous sommes dépendants des autres pour survivre. Nous avons d’abord la confiance absolue vis-à vis de nos parents qui nous nourrissent, prennent soin de nous. De notre famille aussi, des maîtres ou maîtresses à l’école, de nos amis.

Nous grandissons et à mesure que notre cercle de connaissance s’élargit, notre cercle de confiance aussi. Instinctivement nous faisons confiance à certaines personnes et pas à d’autres sans nous expliquer pourquoi. Mais quoi qu’il arrive nous faisons confiance.

Sans cette confiance en les autres, en la vie, nous ne grandirions pas, nous ne pourrions pas avancer, ni devenir nous-mêmes. Certaines fois quand le chemin est trop difficile, acceptons qu’on nous tende la main et qu’on nous aide, ce n’est pas une preuve d’échec, mais une preuve de confiance. Nous avons confiance en cette main tendue qui va nous aider à relever les défis, qui va être un soutien pour nous.

Ayons confiance en la vie et en nous-même. Il n’y a pas de problèmes insurmontables, il n’y a que des potentialités de succès si nous faisons confiance, aux autres, à la vie et à nous-même.

 

bienveillance

La gratitude

Ressentir la gratitude

La gratitude est le sentiment de bonheur que l’on éprouve pour un service rendu. C’est la reconnaissance d’un service rendu.

Nous devrions prendre quelques secondes chaque matin pour remercier d’être en vie et de pouvoir profiter de cette magnifique journée qui s’annonce. En effet, chaque jour de vie qui nous est donné est un cadeau et nous devrions éprouver de la gratitude pour ça. « Hier est derrière, demain est mystère et aujourd’hui est un cadeau c’est pour cela qu’on l’appelle présent. »

De même chaque fois que quelqu’un vous donne quelque chose, que ce soit un objet, un peu de son temps, un service, son aide, nous devrions prendre le temps de lui dire merci. Ce petit merci ne vous semble pas grand chose mais pour la personne qui le reçoit cela peut changer sa vie. Cela lui fait comprendre à quel point elle à été utile à ce moment, que vous l’avez vu, que vous avez reconnu son geste. L’expression de la gratitude lui fera du bien et a vous aussi.

Dans notre société hyper rapide, nous ne prenons plus le temps de dire merci, nous avons l’impression que tout nous est dû. Hors il n’en est rien, le café que nous buvons tous les matins est passé dans un nombre de mains important avant d’avoir pu arriver jusqu’à nous. Nous devrions être reconnaissants à cette chaîne de personne qui a rendu tout ceci possible : ceux qui ont plantés, suivi la croissance, récolter, transformer et transporter. Chacun par son petit geste a contribuer à faire ce café que vous dégustez.

Efforcez vous chaque jour à dire merci et aussi s’il vous plait. Ces petits mots polis sont plus que de simples mots. Par le soin que vous prendrez à les donner, vous vous reconnecterez à vous-même et à la joie de vivre. Vous ressentirez de plus en plus de la gratitude pour la vie.

MERCI