bienveillance, pleine conscience

J’ai testé : respecter les 4 accords toltèques pendant 30 jours

Tout d’abord, je tiens à vous rappeler les 4 accords toltèques si vous n’avez pas lu l’article correspondant :

  • que ta parole soit impeccable
  • ne prend rien personnellement
  • ne fais pas de suppositions
  • fais toujours de ton mieux

Alors petit bilan de ces 30 jours de tests intensifs, pour le 1er accord que ta parole soit impeccable, cela a été très difficile ! Et oui, en permanence nous donnons notre avis sur tout et sur rien. Pendant ce petit mois j’ai passé beaucoup de temps à écouter les autres et très peu à parler au final. On apprend finalement beaucoup de choses sur les autres en les laissant parler et aussi sur soi-même. Il n’est pas aisé d’être vraiment à l’écoute, c’est un travail qui se pratique mais cela vaut vraiment la peine.

Ensuite, ne prends rien personnellement n’est pas évident non plus. Chaque fois qu’une personne vous dit quelque chose en bien et surtout en mal, on a tendance à se dire mince j’ai encore fait une bêtise. Alors qu’en fait c’est juste son opinion et pas la notre. A chaque fois que j’ai écouté quelqu’un je me répétais c’est son opinion, juste la sienne, tu n’es pas visée personnellement et au bout de 10 jours on sent un énorme soulagement. Pourquoi ? parce qu’on se rend enfin compte que l’opinion des autres a moins de prise sur nous.

Ne fais pas de suppositions est d’une façon plus aisée et d’une autre un peu déroutante. En effet si vous êtes de nature timide allez demander à quelqu’un pourquoi il fait ceci ou cela peut paraître un grand pas. Mais le plus incroyable dans tout ça c’est que quand j’ai demandé les personnes m’ont répondue et ont été très franches et contente de mon intérêt la plupart du temps.

Enfin, faites toujours de votre mieux a été la partie la plus aisée pour moi. Pourquoi ? parce qu’il y a des années que j’ai compris qu’il fallait que je prenne soin de moi et que je ne pouvais pas faire les choses parfaitement chaque fois. Au lieu de perdre un temps fou à faire les choses parfaitement même quand je suis fatiguée, je les fais comme je peux et c’est tout. Si les personnes ne sont pas satisfaites, elles me le disent et je m’améliore, sinon elles se contentent souvent de ce que je peux leur offrir à ce moment là.

Voilà, c’était une expérience très enrichissante, a essayer de mettre en pratique tout au long de l’année, du mieux que l’on peut.

bienveillance, pleine conscience

Les Quatre Accords Toltèques

La voie de la liberté personnelle

« A chaque fois que vous le lisez, ce n’est pas le livre qui a changé, mais vous. » Don Miguel Ruiz.

Voici ce qu’il est écrit sur ce livre et j’en avais beaucoup entendu parler avant et cela m’a donné encore plus envie de le lire. Et je l’ai lu 3 fois.

Les Quatre Accords Toltèques sont troublants par leur simplicité. Cependant si vous décidez de les suivre ils vous rendront réellement plus libre.

D’après les Toltèques nous sommes perdus dans le rêve de la planète qui n’est pas le nôtre mais celui de la société dans laquelle on vit. Nous avons été domestiqués comme des animaux et la seule façon de redevenir libre est de rompre tous les accords que nous avons subis précédemment.

Le premier Accord est le plus difficile mais aussi le plus important : Que votre parole soit impeccable. Ne parlez pas pour dire des médisances ou des choses fausses, parler que pour dire la vérité ou sinon abstenez vous de parler. La parole est un acte sacré qui peut faire du mal autour de nous comme du bien. Efforçons nous de faire le bien en paroles autour de nous.

Le deuxième Accord est le suivant : Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle. Plus facile à écrire qu’à réaliser, en effet si votre collègue vous engueule vous allez croire que c’est votre faute. Or là est la difficulté, il vous engueule mais c’est sa réaction et pas la votre. C’est son problème et pas le votre. Vous êtes responsables de vos propres actes pas de ceux des autres et c’est déjà bien suffisant.

Le troisième Accord est : Ne faites pas de suppositions. Votre conjoint vous a à peine adressez la parole aujourd’hui, vous commencez à croire qu’il y a un problème, vous vous faites mille films dans votre tête. STOP ! Demandez lui simplement comment il va et peut être vous rendrez vous compte qu’il a un problème au boulot et que ça n’a rien à voir avec vous. Au lieu de supposer, demander, votre esprit sera plus en paix.

Le quatrième Accord : Faîtes toujours de votre mieux. En effet, pour nous juger, il n’y a pas de pire juge que soi-même. On se dit qu’on aurait pu faire mieux,on se fait des reproches encore et encore. Alors que si on fait de notre mieux à chaque fois, quelque soit notre état de santé, il n’y a rien à reprocher et la paix nous envahit.

Voilà un bref résumé de ce livre, Les Quatre Accords Toltèques de Don Miguel Ruiz.

pleine conscience

L’instant présent

« Hier est derrière, demain est un mystère, mais aujourd’hui est un cadeau c’est pour cela qu’on l’appelle présent. »

J’aime beaucoup ce proverbe chinois car il résume à lui seul ce que l’on devrait faire chaque jour, vivre chaque moment comme un cadeau.

Le temps n’est qu’une illusion. On perds des instants précieux à ruminer le passé et à imaginer l’avenir alors qu’il n’existe qu’un seul moment sur lequel nous pouvons avoir un certain pouvoir c’est l’instant présent.

 A chaque moment de notre vie, ce n’est que cet instant présent qui existe, il devient ensuite le passé ou alors nous l’imaginons pour plus tard et cela devient notre futur. Mais le passé n’est qu’un instant présent qui est passé et le future n’est qu’un instant présent qui va venir. Lorsque ces moments deviennent présents, nous ne le sommes pas nous-même et nous perdons alors le plus précieux des moments, l’instant présent.

Soyons présents à tout instant de notre vie, lorsque nous nous éveillons le matin, sentons en nous la vie qui afflue, au lieu de penser aux soucis à venir, ils sauront se rappeler à notre souvenir au moment important. Quand nous prenons notre premier repas, savourons cette gorgée d’eau dans notre bouche, sa fraîcheur. Lorsque nous marchons ou conduisons, réalisons que nous sommes là dans ce déplacement, que notre esprit est tout entier avec nous à chaque action que nous réalisons au quotidien. Lorsque vient le moment de se reposer le soir, sentons notre corps et notre esprit qui se dépose là dans notre lit avant de goûter un repos réparateur.

Quoique nous fassions, le temps passe.

Savourons cet instant présent, et comme lui, soyons présents.

Je vous conseille la lecture de ce livre qui est juste magique : le pouvoir du moment présent de Ekhart Tolle.

méditation, pleine conscience

La pleine conscience

Comment pratiquer la pleine conscience ?

Contrairement à la méditation, la pleine conscience peut se pratiquer n’importe où, n’importe quand, même avec la foule autour de vous. Il suffit juste de réaliser que vous êtes là, ici et maintenant.

Le concept a l’air simple comme cela mais avez-vous déjà eu conscience d’être vraiment là quand vous faites quelque chose. Comme tout le monde vous avez dû le ressentir lorsque vous êtes à fond dans une activité et que vous en retirez de la joie. Mais ces moments sont si rares que nous n’en prenons pas la pleine mesure.

La pratique est assez simple mais au début elle vous demandera de la concentration. Assurer vous donc d’être seul et de ne pas être déranger pendant 10 minutes. Je préfère faire cela en marchant car c’est assez simple à réaliser. Allez donc vous promener dans un lieu que vous aimez et marcher pendant 10 minutes en vous concentrant sur le rythme de vos pas, ne forcer rien, juste sentez le contact de vos pieds avec le sol, sentez le soleil ou la pluie sur votre peau, l’air qui passe sur vos joues. Ecoutez maintenant les oiseaux ou les gens autour de vous, sans vraiment écouter les paroles, juste le son de leur voies et continuer ainsi votre marche jusqu’à la fin de vos 10 minutes. Ne vous êtes-vous pas senti plus vivant plus là lorsque vous appréciez tout ce qui se passe autour de vous et en vous. N’avez-vous pas senti votre corps se détendre pendant cette marche, vos pensées s’envolez pour vous sentir un peu plus en paix.

C’est cela la pleine conscience, juste être là ici et maintenant, vraiment présent.

Quand vous aurez maitrisé l’art d’être là, vous pourrez appliquer ceci à tout ce que vous faites. Pendant que vous lisez ce texte vous réaliser que vous êtes là, pareil quand vous faites la vaisselle, quand vous conduisez, quand vous attendez dans une file d’attente interminable. Chaque petit moment, même pénible, de votre existence vous permettra de vous rendre compte, que quoiqu’il arrive, vous êtes là, vous êtes vivant.

Le maître en la matière est Jon Kabat-Zinn qui a créé le programme MBSR (Mindfulness-based stress reduction) et a prouvé scientifiquement que la pleine conscience pouvait réduire le stress dans notre vie. Il a réalisé une vidéo de méditation courte de 10 minutes si vous souhaitez en profiter.

Il a écrit de nombreux ouvrages sur le sujet, je vous recommande celui-ci très abordable car ce n’est pas un programme c’est juste une série de leçons et certaines vous parleront plus que d’autres : Méditer : 108 leçons de pleine conscience.